Harry Potter et l’enfant maudit (VO) de J.K Rowling & John Tiffany & Jack Thorne Editions Little, Brown and Company  31.06.2016  330 pages

Théâtre/Fantastique

Quand il s’agit des aventures d’Harry Potter, toute la raison existante en moi disparaît aussi vite qu’avec la poudre de cheminette !! Mais l’être raisonnable enfoui sous les tonnes de parchemin va essayer de rester objectif.

Je n’ai pu attendre la sortie VF, je me suis précipitée à ma librairie Fleury et Bott préférée pour avoir la VO. Il est révolu le temps où je devais attendre un an avant la sortie VF et et relire encore encore à croire qu’il sortira plus vite. Que l’on peut être si naïf lorsqu’on est jeune…

3

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

4

Revenons à ce précieux grimoire, ce n’est pas un livre comme les autres puisque c’est une pièce de théâtre. J’étais un peu réticente avec ce format choisi, j’adore la saga Harry Potter pour les détails et les descriptions à rallonge de ce monde magique hors du commun.

Sans surprise, c’est un coup de cœur, par les thèmes abordés plus mâtures notamment la relation père-fils. Car oui notre cher Harry a grandi et vieilli surtout, il doit faire face à un fils incompris. L’autre message mis sur la table qui m’a vraiment plu sont les préjugés que l’on peut porter sur quelqu’un.

« Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient », Dumbledore

J’ai trouvé ce message tellement beau dans la saga, pourtant son fils Albus se lie d’amitié avec Scorpius Malefoy… Sera-t-il tolérant face à cette amitié avec le fils de son ennemi juré ? Qu’en pense Drago Malefoy ? Ce tome inverse les rôles et mets à l’épreuve ces parents avec leurs anciens préjugés. Drago m’a surprise et attendrie en tant que père, je n’ai pu m’empêcher de verser une larme !!

La révélation de cet opus sont Albus et Scorpius, les deux petits garnements, on suit leur aventure, chacun avec leur fort caractère donnent un coup de fraîcheur, Albus me tapait un peu sur le système parfois, heureusement que Scorpus était là…

Au fil des pages, j’ai été prise par les événements, c’était comme prendre les galeries souterraines de Gringotts à bord des petits wagonnets avec des hauts et des bas, les retournements de situation étaient placés au bon moment, et m’ont fait passer du rire au larme ou à l’effroi !!!

Finalement, j’ai pu me replonger dans ce monde magique avec lequel j’ai grandi et qui me manquait. Je suis nostalgique de me dire que c’est réellement fini, ce tome est dans la lignée de la saga, des messages magnifiques à nous faire partager l’amour, l’amitié, le bonheur, la perte…

16%2f20

Publicités