Crazy Rich A Singapour de Kevin Kwan ♦ Editions Albin Michel  Parution le 04.05.15  522 pages

Chick-lit

Résumé
Rachel Chu une sino-américaine ayant grandi aux états unis, arrivée bébé avec sa mère, elle ne connaît pas son pays natal, la Chine. Étudiante brillante, elle est désormais professeure d’économie à l’université. Elle y fait la connaissance de Nicolas Young, un professeur d’histoire. En couple avec ce dernier depuis deux ans, il est témoin au mariage de son meilleur ami à Singapour, et emmène sa dulcinée par la même occasion pour prendre des vacances. Rachel pense passer d’agréables vacances en amoureux. Mais Nick a omis de mentionner quelques petits détails… Il est l’héritier le plus convoité de toute l’Asie. Quant au mariage, c’est tout bonnement LE mariage de l’année ! Le séjour de Rachel à Singapour tourne au parcours du combattant.

Zoom sur Singapour : Quand je parle de Singapour, on me demande souvent où se trouve ce fameux pays. Par la même occasion, je vais vous en dire quelques mots. Singapour est situé entre la Malaisie au nord et l’Indonésie au sud. C’est une cité-état (en Asie du Sud-Est) comme Monaco ou le Vatican, elle comprend 64 îles. Il y a environ 5,5 millions d’habitants dont 75% de Chinois, 13% de Malais, 9% d’Indiens et d’Européens. Par la colonisation et l’immigration, il y a 4 langues officielles qui sont l’anglais, le mandarin, le malais et le tamoul.

196

Mon avis
L’intrigue est assez simple, c’est l’histoire d’un couple d’origine asiatique vivant au États-Unis et partent en vacances à Singapour. Nicolas Young, un riche héritier va présenter son amie Rachel Chu à sa famille et évidemment le chemin de cette dernière sera semé d’embûches. Coups bas et ragots seront le quotidien de cette dernière. Pas très originale comme histoire, me direz-vous. Pourtant, ce livre est une perle, et m’a beaucoup touché. L’auteur, Kevin Kwan décrit avec énormément d’humour et d’autodérision, les clichés sur les asiatiques, qui m’ont fait beaucoup rire, mais attention ce ne sont pas des stéréotypes insultantes et gratuites.

Avec sa plume drôle et légère, l’auteur dépeint avec un esprit très critique le monde riche et pailleté chinois. Il parvient à montrer les bons et mauvais côtés de la culture asiatique, ses traditions… Avouons-le, dans le livre on parle souvent de nourriture, une obsession même, étant moi-même d’origine asiatique, je suis tout à fait d’accord, on pense à la bouffe H24 !

giphy

Sur un sujet plus sérieux, Kevin Kwan aborde aussi, le racisme avec ses différents aspects, souvent on pense que le racisme est unidirectionnel, qu’une personne A déteste une personne B par ses origines mais l’inverse marche aussi. Un sujet complexe l’auteur a su le montrer par sa merveilleuse plume.

A chaque chapitre, on découvre le point de vue d’un personnage et leur propre histoire, des personnages gravitant autour du couple. Les personnages secondaires qui donnent un second souffle rendant la lecture plus pimentée. L’auteur décrit le monde brillant et pétillant de ces familles riches de Singapour. Mais pas que, les thèmes abordés sont universels tels que le mariage, le divorce, l’amitié, la famille… Des sujets que l’on peut adapter à n’importe quel pays, origine et communauté.

J’ai essayé de faire court pour mon premier coup de cœur de 2017, le récit n’est pas parfait mais l’auteur a su mettre en avant la beauté d’un pays, d’une population, d’une communauté. Des bons côtés et des mauvais côtés qui font ce que nous sommes.

12


Thème de Janvier : Thème « Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud » → une lecture qui sent bon le feu de cheminée et qu’on a envie de lire en se blottissant chaudement avec un plaid et une boisson chaude.dxjp_bmwknnbfpnai_fklpuw3fk

Advertisements